© 2018 by AKUU.

NOUS CONTACTER

NOUS SUIVRE

LA PROSPECTION

Notre action s’effectuant sur le long terme, elle sera continuellement adaptée afin d’être la plus efficace possible. Cependant, la construction d’un projet solide ne peut se faire sans une base solide, et un réel travail en amont. C’est pourquoi la phase de prospection qui est mandatée par le pôle évaluation d’impact est une dimension essentielle de notre projet associatif.

Création d’un réseau

Afin d’intégrer la préservation de la biodiversité dans la vie quotidienne des populations locales sans s’opposer aux respects des traditions et cultures locales, il est important de bien connaître ces dernières. C’est pourquoi il est indispensable de s’entourer de personnes ayant vécu ou vivant dans cet environnement et de s’informer auprès des structures locales existantes, ce que nous avons commencé avec Marlon Diaz et l’association Latitud Sur, qui travaille depuis maintenant dix ans à Iquitos sur des projets de reforestation et de revalorisation des cultures indigènes. L’objectif étant, à terme, de mettre en place un réseau de partage et d’entraide pour permettre aux différents acteurs d’agir ensemble et de multiplier leur impact. 

Identification des villages

Il s’agira de définir un cadre pour les missions futures en étudiant des villages cibles afin de déterminer les plus enclins à une intervention de l’association. Les critères de sélection seront bien évidement pratiques (localisation, facilité d’accès…), mais devront surtout prendre en compte l’intérêt et la volonté des habitants de collaborer à une action solidaire. C’est pour cela qu’après une préparation en France, l’équipe de prospection se rendra sur place afin d’établir la viabilité du projet et de s’assurer du soutien des autorités locales.
Tout au long de cette étape, il est important que l’équipe implique des personnes de compétences et d’origines variées, familières à la solidarité internationale et objectives vis-à-vis du projet. C’est ensuite, en lien avec le pôle évaluation d’impact et grâce à toutes les informations recueillies, que la décision de porter le projet en phase de chantier sera prise.

“J’ai rejoint le projet AKUU, plus particulièrement le pôle prospection, afin de mesurer l’impact que pourrait avoir un tel projet mené dans une culture totalement différente. Je voudrais savoir comment une action de solidarité internationale peut réellement devenir légitime, dans le sens où elle n’aggrave pas les inégalités déjà présentes, et respecte les traditions en place. Dans ce projet, nous serons vraiment en relation avec les locaux et nous tenterons donc d’obtenir des avis issus d’un panel représentatif de la population.”

Simon Subias

Président de Solida'rire